Préservation de semences du patrimoine : une question de survie

Dernière mise à jour : 22 déc. 2019


Pourquoi devons-nous préserver les semences ? Petit à petit avec l’air de la révolution verte des années 70 (agriculture conventionnel, pesticide, monoculture…), des légumes et des plantes, que nos grands-parents mangeaient, ont disparu ou sont en voie de disparition. Le fait de cultiver ces semences aujourd'hui rares et de le répéter à chaque année, permet de conserver notre patrimoine botanique légumier ! Il n'est malheureusement pas possible de simplement garder les semences pendant des années et espérer les replanter plus tard. En effet, chaque la semence en dormance a un nombre d'année de vie limitée variable selon les espèces, les variétés et le contexte de conservation. Après ce temps, elle meurt. Elle perd sa capacité de germination.

Au delà de la valeur patrimoniale, historique, aujourd'hui la sur-sélection nous a amené à produire des semences très spécifiques. Le fait même de perdre de la diversité de variété, nous amène à perdre en patrimoine génétique et donc en résilience. La conséquence pour un futur climatiquement différent, est que certains de nos légumes risquent de souffrir des changements climatiques et possiblement seront incapables de s'y adapter. Seul un brassage génétique grâce une diversité de variété semble offrir la possibilité d'adaptation et de résilience pour notre nourriture de demain. </