La Permaculture et la Science citoyenne

Dernière mise à jour : 22 déc. 2019


La permaculture est un aller-retour permanent entre la théorie et la pratique. Elle invite à rompre la dichotomie de nos sociétés occidentales actuelles ou les intellectuels et les faiseurs ne se côtoient que trop peu. J’aime l’idée de la recherche/action que propose certaines universités ou encore les paillasses (ou les écohacklabs) citoyennes qui sont dans les deux cas, la rencontre entre ces deux mondes dont la brèche s’est agrandie dans les dernières décennies dû en partie à la sur-spécialisation. La recherche-action est portée par les universités (entendons ici les ‘intellectuels légitimes’ de nos sociétés) qui souhaitent réintégrer du Faire dans leur recherche afin d’avoir de la rétroaction de terrain. Les paillasses quant à elles, font parties des communs. Elles sont l’appropriation de la recherche et du droit à l’expérimentation scientifique par les citoyens quelque soit leur connaissance. Dans ce cas, ce sont souvent des personnes qui sont dans le ‘Faire’, qui incluent volontairement une partie ‘réflexions intellectuelles assumées’ qui donnera naissance à une description souvent écrite et un archivage qui contribue au monde des savoirs et des connaissances de nos sociétés.