Forêt nourricière ou Jardin forêt?


Christelle Fournier Permaculture - jardin forêt - les fines souche - 2020

J’ai remarqué via ma double culture québéco-française que même entre deux cultures occidentales, la vision de la nature se subdivise. Je l’explique via deux raisons majeures : la première est le fait que le Québec est une société multiculturelle dont le territoire est enraciné dans une culture portée par les nations autochtones qui embrassent une vision à tendance totétiste du monde. De plus, la France en tant que pays colonisateur à tuer physiquement et symboliquement les autres diversités bio-culturelles et reste une culture naturaliste utilitariste forte qui se remet très peu en question. Symboliquement, je le découvre au travers d’un concept en permaculture qui se veut avoir une approche holistique et ouverte sur la diversité bio-culturelle. Pourtant, la différence fine entre les concepts de jardin-forêt en Europe et de forêt nourricière au Québec, exprime justement cette diversité via le prisme de la même ‘’technique permacole’’. En effet, le concept de jardin-forêt a une approche extrêmement utilitariste pour l’humain qui la conçoit. Une des nombreuses définition est :

‘’ Le principe du jardin-forêt (ou agroforesterie) est de créer un écosystème productif, durable et autonome, qui fonctionne sans apports d’eau ni de fertilisants à long terme. Ce jardin forestier de type nouveau en