Permaculture et le genre

Dernière mise à jour : 14 juil. 2020

J'aurai souhaité passer à côté de cette thématique, mais au vu des iniquités encore actuelles, je pense que cet enjeu concerne également la permaculture.



CONSTAT

Je suis l'une des uniques autrice francophone en permaculture et je souhaite parler de ce point qui est souvent non-mentionné, comme si cette thématique était à part. Pourtant, tout comme les questions environnementales, les questions d'équité sociale sont sous-jacentes à toutes les thématiques. Mes observations de terrain sont trop criantes pour que je fasse fi de cette question. Je pense qu'il y a un tabou en permaculture autour de l'équité des genres. Une dissonance cognitive que j'explique du fait qu'être permaculteur-rice est une posture qui ce veut être incarnée par une personne bienveillante et équitable.



Je mets ici un bémol aux permaculteur-trices cubain-e-s, où la question est abordée régulièrement autant dans les rencontres formelles, dans la littérature permacole locale que dans les postes d'influence. Il faut dire que Cuba est un pays bien particulier aux multiples paradoxes. L'équité des genres via l'accès à l'éducation, l'égalité salariale, etc., y sont institutionnalisés depuis la révolution. En deux générations, le changement et la norme autour de cette question sont culturellement intégrés. Paradoxalement, dans les sphères privées, les préjugés stéréo