Tomates et changement climatique

Mis à jour : août 13


La variation du climat joue sur beaucoup de facteurs au potager. Les phénomènes climatiques plus contrastés, l’eau douce et ses moments de disponibilité, les canicules extrêmes à des moments spécifiques ont des incidences sur la croissance, la floraison et la maturité des légumes.


Je propose un regard sur la tomate et les températures extrêmes de cette année qui risquent de se répéter pour les prochaines.

Pour comprendre ce qui se passe pour nos amis végétaux potagers, nous devons comprendre leurs besoins en terme de température en fonction de leur cycle de vie. Ce sont les besoins naturels de ces légumes et ils sont peu modifiables. Nous allons devoir nous adapter par des changements de techniques ou des changements de consommation.


Je propose de partir du réel. De ce qui est pour inventer demain. Je ne propose pas ici une romance pour rassurer. Je souhaite construire en fonction de ce qui est, comme l’invite la permaculture.



Origine : Amérique Latine / Mexique / Andes



Histoire migratoire

Nous pourrions nous dire que ce légume vient de pays bien plus chaud que chez nous. Cependant, nos canicules extrêmes qui s’étalent sur des semaines n’existent pas dans ces pays. De plus, les variétés adaptées et sélectionnées au cours des siècles, ont favorisé l’adaptation à nos climats plus frais.



Eau et sa rareté

Bonne nouvelle, les tomates peuvent être arrosées de façon hebdomadaire. Cependant, avec une certaine régularité, car les plants ne supportent pas les stress hydriques ou le sur-arrosage.


Température extrême

Les nouvelles sont moins bonnes.

Au dessus de 30ºC permanent sur une longue période, tout devient plus difficile.

Le plant est en état critique au dessus de 38ºC permanent sur plusieurs jours.


Germination : 15-35 ºC

Aucun problème


Croissance de la plante

idéal : 22-23 ºC

nuit : 15-18 ºC

jour : 24-25 ºC

extrême :

minimum : 0 - 5ºC ponctuel

arrêt de croissance : inf 12 ºC

tissus endommagés : sup 38 °C


La tomate croit tout au long de son existence. Nos chaleurs extrêmes jouent donc un rôle sur leur croissance. Les nuits sont trop chaudes et les journées aussi. Nous atteignons à présent les 38°C fréquemment, ce qui abîme les tissus de la plante et qui la fragilise énormément.



Floraison

La floraison a beaucoup de mal à se faire vue les températures extrêmes. La tomate est autoféconde est n'a donc pas besoin d'insectes pollinisateurs, cependant l'autofécondation est quasi-impossible au dessus de 38°C. La fructification à également du mal à se faire dès 30°C. À partir de 35°C la fructification n’est plus possible.


idéal : 21ºC ou entre 18,5°- 26,5°C

extrême :

minimum : 10°

maximum :

mauvaise fructification : 30°C

arrêt complet : 35°C

‘’La croissance du tube pollinique et la fécondation sont réduites à partir de 40° C’’ pour les variétés au Sénégal d’après la FAO.

La tomate s’autoféconde. Elle n’a donc pas besoin d’insectes pollinisateurs. Cependant au dessus d’une certaine température la croissance des étamines est différentes (organe sexuel mâle), ce qui baisse la capacité d’auto-fertilisation de la plante.

‘’La tomate nécessite une différence de température entre le jour et la nuit de 6 à 10 °C afin de produire un maximum de fruits’’ d’après la Direction de l’Agriculture de la Polynésie française.


Fruit : croissance

La croissance du fruit est également limitée. Dès 26ºC, il y a une baisse significative du taux de croissance.


idéal : 18-23ºC

extrême :

minimum : 10ºC

maximum : 26ºC diminution significative du taux de croissance et de récolte du fruit






Mûrissement

La tomate change de couleur grâce à l’éthylène. Cette molécule n’est plus produite au dessus de 35°C. Les tomates ne peuvent alors pas murir au moment des canicules dont les nuits sont aussi extrêmement chaudes.


idéal : 22 et 25°C

extrême :

minimum : 10°C

maximum : 35°C


Que peut-on faire?

La bonne nouvelle est que l’eau n’est pas encore un facteur déterminant pour nos cultures de tomates, même si c’est un enjeu. Par contre, les températures extrêmes sont un véritable problème.


Voici quelques pistes de bonifications :


Technique de production :

  • Ombrager les tomates lors des grandes chaleurs pour essayer de baisser la température


  • Pailler les pieds de tomates pour conserver l'humidité des racines




Semence

  • Faire des semences de tomates dont les plants ont été ‘’maltraités’’, afin d’essayer de créer des nouvelles variétés de semences plus résistantes aux extrêmes


Consommation

  • moins consommer de tomates

  • manger plus de tomates vertes





Sources :

http://www.omafra.gov.on.ca/french/crops/facts/info_tomtemp.htm

https://www.service-public.pf/dag/wp-content/uploads/sites/28/2018/12/tomate-ft-culture_SDRdag_v2016.pdf

http://www.fao.org/3/a-az783f.pdf

https://inta.gob.ar/sites/default/files/script-tmp-inta_tomate-en-invernadero_ecofisiologia-de-la-produc.pdf

https://www.agromatica.es/cultivo-de-tomates/

https://www.service-public.pf/dag/wp-content/uploads/sites/28/2018/12/tomate-ft-culture_SDRdag_v2016.pdf


1,520 vues

Christelle Fournier Permaculture

  • Black Facebook Icon